Créer mon blog M'identifier

Normandie

Le 4 novembre 2016, 21:49 dans Maternité 2

J'ai mis du temps à revenir sur ce blog. Je ne me sens pas aussi intéressante que celles que je lis! Mais quelques lignes quand même, ne serait-ce que pour me souvenir des belles choses et des beaux moments que nous vivons. 

Normandie, donc, car c'est l'endroit où nous vivons depuis septembre. Fin juin, le Gars a appris que sa demande de mutation a été acceptée et qu'il prendra donc son nouveau poste le 1er septembre, dans l'Eure. Alors certes, l'Eure touche l'Ile de France, mais nous sommes bien normands dans notre nouvelle ville d'adoption. Nous louons une maison au milieu des bois et une fois dépassée ma crainte de passer mes nuits seule (il travaille de nuit) et de reprendre le volant tous les jours, je trouve qu'on y est merveilleusement bien. 

En septembre, j'ai travaillé de la maison pour finir une mission avant de quitter mon équipe.... 

Les filles se sont adaptées comme le font les enfants: immédiatement et sans inquiétude (ou presque). Nouvelles copines, nouvelles habitudes: Lilou et Soline passent leur vie dans le jardin, Manou vit son indépendance de préado (elle n'a que 9 ans mais elle réclame son indépendance avec une telle force qu'elle m'impressionne: elle a l'air tellement certaine de ce qu'elle mérite, de ce qu'elle vaut.... ).  D'ailleurs, elle a obtenu d'avoir de l'argent de poche. Et de pouvoir acheter du gloss avec... Et puis elle me réclame un sac à dos pour remplacer son cartable, on négocie encore. Lilou n'arrête pas de parler, tout le temps, et quand elle ne parle pas, elle chante. Elle m'inonde de "Maman je t'aime, je t'adore, je veux vivre toute ma vie avec toi" et moi je fonds, bien sûr. Ma Soline est en pleine transition, passer de petite de 6 ans à grande de 7 ans, c'est compliqué pour elle. Elle aimerait rester encore un peu bébé, mais elle voit que ses copines sont plus matures. Elle fait ce qu'elle peut. 

Comme j'ai quitté mon emploi (pour tout un tas de raisons dont la géographique), me voici au pied du mur: que vais-je faire de ma vie? En attendant de retrouver un travail, je vais pouvoir coudre, même si finalement, quand j'ai "trop" de temps devant moi, j'ai moins de motivation. Je prends les patrons que j'ai accumulé depuis des années, et je vide mon stock de cotons en tous genres (je viens de découvrir un mini magasin de tissu à côté de la maternelle, le piège....).

Je prends des photos pour mon CV, et parfois le Gars vient m'aider et on se marre bien. 

Finalement, je ne l'ai pas retenue pour mon CV, celle-ci ;-)

Je m'efforce d'avancer sur les projets que je me suis fixés. Je trie, je range, je tâche de réfléchir à ce que j'aimerais / pourrais faire. On rentre sur Paris régulièrement, ne serait-ce que pour récupérer ce qui reste à la cave, que les déménageurs n'ont pas réussi à vider pour nous. Ma petite Maman est toujours là-bas, dans son EHPAD du 9-3. Je pense à la faire venir ici, mais un nouveau déménagement, 2 ans après son départ de Grenoble, c'est peut-être trop pour elle. 

En attendant, on profite du jardin (j'ai lancé les plantations de salade et le compost, une vraie campagnarde!), j'ai de magnifiques sabots pour marcher dans la terre (commandés à mes frères pour mon anniv', ça les a bien fait marrer), un toboggan magnifique trouvé sur leboncoin, on se balade en forêt... je crois que c'est la définition du bonheur qui s'impose à nous. Même quand ma voiture est gelée le matin à 8h10 et qu'on est en retard pour l'école.  

Intemporels (anciens et nouveaux)

Le 4 mai 2016, 22:11 dans Couture 2

Un petit post couture (ça faisait longtemps) pour illustrer ma passion du moment: Citronille et ses intemporels. 

J'ai acheté les Nouveaux Intemporels pour enfants (je ne pense pas acheter celui des bébés, j'ai déjà l'ancien et je pense que cela me suffira :-) )

On commence avec le petit haut à col volanté, cousu en Poppy and Daisy bleu (taille 4 ans pour ma bientôt 4 ans)

Puis j'ai cousu le petit haut à col claudine pour mon aînée (en 8 ans pour une 8 ans: la taille est bonne mais j'aurais dû rallonger, c'est pile poil et encore, j'ai utilisé mon pied à ourlet roulotté pour gagner 1 cm)

 

On enchaîne toujours avec ma grande avec la robe volantée, en lin corail de Coupons de St pierre et biais (posé comme un passepoil) Liberty d'anjo corail. J'ai voulu doubler le haut pour que ce soit plus "propre" mais ça n'a pas été une partie de plaisir :-(

 

Et enfin un petit haut à bretelles (du premier opus) smocké cette fois : coton noir de chez Toto Tissus et coton à broder DMC:-). 

Voilàààà, c'est tout pour aujourd'hui, mais j'ai encore quelques cousettes à poster :-)

 

La petite fille qui voulait s'appeler Martin

Le 29 avril 2016, 13:19 dans Maternité 1

Ma numéro 3  a toujours été très casse-cou, très active, très énergique. Elle préfère mettre des baskets que des ballerines, des pantalons que des jupes, et des costumes de pirates plutôt que des robes de princesses. Je ne fais pas de distinction garçon fille, je reprends mon aînée quand elle me dit "ça c'est un jeu de garçons", mais je vois bien que ma Lilou est moins fille que ses soeurs. ça ne me pose aucun problème, j'ai moi-même été un garçon manqué pendant longtemps. 

Mes "grandes" n'ont pas trop marqué cette différence garçon/fille. Elles sont très féminines, choisissent des robes et des collants, des petites chaussures délicates... Mon aînée refuse même de mettre des joggings parce qu'elle trouve que ce n'est pas très joli. 

Depuis quelques jours, Lilou me demande de l'appeler Martin. Je ne sais même pas d'où elle a sorti ce prénom, il n'y en a pas dans notre entourage. Elle m'affirme qu'elle est un "mec". Elle veut des habits de "mec" (et là j'ai une larme à l'oeil en pensant à toutes les jolies jupes et robes que j'ai cousu pour cet été). Hier, j'ai cousu un pantalon dans une vieille veste de son père, elle était aux anges :-) parce qu'en fait, il n'y a quasiment pas de pantalon dans l'armoire dans sa taille, les grandes n'avaient presque que des robes et des jupes au même âge. 

Je lui explique qu'on peut faire les mêmes choses que l'on soit un petit garçon ou une petite fille: courir, sauter, escalader, jouer à l'épée si ça lui chante, et qu'elle n'a pas besoin d'être un garçon, si elle préfère rester une fille. Mais elle est assez certaine de son idée, j'ai l'impression. Ce matin, elle m'a expliqué qu'il y avait déjà assez de filles dans la maison, alors elle préfère être un garçon. Une de mes amies m'avait dit que Lilou voulait peut être s'affirmer en marquant sa différence par rapport à ses grandes soeurs. Je n'en sais rien. Pour le moment, ça m'amuse plutôt. Là où je vais moins rigoler, c'est quand elle va me redemander de lui couper ses beaux et longs cheveux, parce que pour le moment, je refuse de rentrer dans son jeu jusqu'au bout. D'ailleurs, je persiste à l'appeler avec son vrai prénom, même si une fois sur deux, elle me reprend : "non, je m'appelle Martin". 

Bref, Martin is in the place. 

Martin, son pantalon de mec et son T-shirt Superman préféré

Voir la suite ≫