Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

L'empreinte que je laisse

Le 15 février 2016, 17:58 dans Maternité 0

Pas la carbone (j'essaie de la réduire, celle-là), mais le souvenir que je vais laisser sur cette terre... Je me demande, parfois, ce qu'on retiendra de moi.  Est-ce que je vais marquer les esprits, d'une manière ou d'une autre? Non pas que ce soit mon objectif premier, dans la vie, mais parfois, je me demande... 

Petite, je voulais être écrivain. J'ai écrit des livres, des poèmes, j'ai même envoyé un manuscrit à des éditeurs, mais la plupart m'ont gentiment répondu qu'il ne correspondait pas à leur ligne éditoriale. Pourtant, une fiction sur le Triangle des Bermudes avec des extra-terrestres dedans, ça envoyait du lourd, vous pouvez me croire. 

Si je ne peux pas écrire un roman, très bien, j'écrirais des articles: je me suis auto-promue Journaliste. Mon journal (à peu près mensuel) s'appelait le Précussy . J'avais même créé un logo et la société qui l'éditait s'appelait "Précus, la société qui vous rend fou" (ça se prononçait [précusse]). L'abonnement coûtait un carnet de timbres, soit les frais de port. Et j'avais une machine à écrire électronique sur laquelle je tapais mon journal. Je pensais vraiment qu'un jour, je serais lue partout dans le monde.

Puis j'ai grandi, beaucoup écrit dans un journal "intime" toutes les horreurs qui me passaient par la tête pendant que ma mère ronflait dans un coin, beurrée comme le fruit (et en plus, ça rime). La séparation de mes parents, l'accident bête de ma mère qui s'étouffe avec un bout de pain, l'hôpital, l'odeur de la mort, l'anorexie, la dépression... tout ça s'enchaîne en moins d'un an. J'ai 16 ans et juste envie de disparaître, d'être invisible puisque je ne suis bonne à rien dans tout ça, je l'écris, et quand je le relis, je suis horrifiée de lire tout ce noir. 

Bien plus tard, je commence à bosser, et l'ironie du sort fait que je travaille pour une newsletter, et que j'écris donc des articles. Une vraie petite journaliste, ô joie. Même si on parle capital-risque et fusions-acquisitions. 

Aujourd'hui, j'ai changé de boulot, et je n'écris plus beaucoup. Même sur ce blog, d'ailleurs. Mais j'écris pour laisser un peu une trace. Pour moi. Pour me dire: "Ah oui, tiens, c'est vrai, j'ai fait ça et peut-être que d'autres personnes l'ont vu". Ne plus être invisible, quoi. Même si je n'écris pas d'article sponsorisé, même si je n'ai pas la lightbox pour faire des super mises en scène, même si parfois j'ai l'impression d'être un mouton et que je suis bien loin de mon rêve de gamine. 

J'aimerais laisser une trace, mais je ne suis pas sûre de savoir laquelle, en fait. Je n'ai pas abandonné l'idée d'écrire "un livre pour de vrai". Je n'arrive déjà pas à écrire mon CV pour changer de boulot, donc autant vous dire que ce n'est pas gagné. 

Quelque part, j'ai déjà laissé 3 empreintes avec des mèches folles impossibles à coiffer. 3 petites empreintes qui rigolent et qui me font des câlins, qui comptent sur moi (pour manger, ne serait-ce que ça) et qui m'aiment, je crois, inconditionnellement. Normalement, je devrais leur laisser un souvenir un peu moins embué que celui que m'a laissé ma mère (que j'aime à la folie, entendons-nous bien, mais notre relation mère-fille aujourd'hui est compliquée par un syndrome frontal et un fauteuil roulant qui ne rentre pas dans ma voiture). 

Mais je crois que j'ai envie d'autre chose. J'ai envie qu'on se dise "tu as lu le dernier article / bouquin de Bebloom? top, non?". OK, ya du boulot. Mais j'ai le droit de rêver, non? 

Le Top Pam (La Maison Victor) à la mode péplum

Le 21 janvier 2016, 11:59 dans Couture 0

C'est assez rare pour être souligné, mais pour une fois, j'ai cousu "en grand". Et j'ai bien galéré :-) parce que j'ai choisi un tissu bien glissant (de la fibranne viscose acheté chez Bennytex), que j'ai pensé à rajouter des marges sur le dos... mais pas sur le devant... et que je ne comprenais pas tout au montage de la fente  du devant. 

Bref! J'ai rattrapé mon erreur de marges en rajoutant un effet "petits plis façon Marthe" (et c'est rigolo, je lis ce matin l'article de Zazie Pique qui a fait quasi pareil, sauf que c'était voulu, uh uh uh). Ma fente devant est trop grande, je dois mettre un t shirt en dessous pour ne pas être indécente :-) et de manière générale, je la trouve trop grande. Mais je l'ai mise au bureau, na! 

Oui, la fente est carrée chez moi, bizarre, je pense!!! 

Pas sûre de remettre ça tout de suite, là j'attaque le polo Paco... et devinez quoi? je galère avec fente/patte de boutonnage... Je persiste, j'y arriverai :-)

La fille qui voulait sa blouse en lange...

Le 5 janvier 2016, 10:59 dans Couture 2

Sur Instagram, je vois passer des blouses en lange à gogo, surtout sur les bébés: les fameuses Poudre Organic, notamment. Au début, ça ne me faisait ni chaud ni froid, et puis au fur et à mesure, j'en ai eu très envie. Mais, outre le fait qu'elles ne sont pas données (35 euros quand même), elles n'existaient que jusqu'au 24 mois. Or Lilou a 3 ans bien sonnés... et même si elle met encore pas mal de 36 mois, elle n'aurait pas entré un orteil dans la taille en dessous :-)

Finalement, Poudre Organic a sorti la taille au dessus, mais je la trouve moins mignonne (boutonnée de haut en bas) et puis elle est un poil plus cher. L'idée avait déjà fait son chemin dans ma tête, et je me suis lancée dans la couture, na!

J'ai trouvé des langes unis sur Amazon, et j'ai utilisé le patron de la blouse boutonnée des Intemporels pour Enfants, en suivant le tuto des3biquettes (merci pour ce tuto, si jamais elle passe par ici...) pour froncer le devant.  L'énorme avantage d'avoir acheté des langes "tout faits", c'est que j'ai utilisé les ourlets des bords pour les manches et le bas. Gain de temps, et surtout, les ourlets sont très réguliers et impeccables :-) (en mode flemmarde / rentabilisons notre temps).

J'ai utilisé un biais en liberty pour l'encolure, mais je l'ai mis à cheval, pour changer (oui, je me suis gourée aussi en mettant mes épingles au début, j'avoue). 

Mes boutonnières sont impeccables, c'est la première fois qu'elles sont si réussies, j'étais trop contente! Le Gars doit me prendre pour une tarée ... mais lui est fou de joie quand il achète un BluRay version métallique, chacun ses lubies :-)

Bref, trop contente de mon essai, je pense que je vais racheter des langes mais dans une autre couleur. Et puis faire des jupes. Et des Apollines. Et des petits sacs. Et... nouvelle lubie :-)

 

PS: Les photos sont toujours aussi moches, mais trop pressée de faire ma kéké en postant mon article, donc je n'ai pas sorti le "gros" appareil, et puis de toutes les façons, la lumière naturelle du matin avant de partir ou le soir en rentrant est inexistante... 

Voir la suite ≫